#CHIESAASCOLTACI : “Trouvons un endroit où nous pourrons nous rencontrer pour mieux nous connaître”

La campagne de communication et défense de Cammini di Speranza pour l’année jubilaire de la miséricorde

Andrea Rubera

 

D’Andrea Rubera  – journaliste italien et activiste dans le Groupe LGBTQ catholique italien  Cammini di Speranza et collaborateur du GNRC pour les médias.

English / EspañolFrançaise / Italiano / Portugues

La veille de la Journée de la Famille*, Cammini di Speranza, la première association nationale des chrétiens LGBTI, a pris les premiers pas vers le lancement de #chiesaascoltaci (« Église, écoutez-nous »), une campagne composée de récits de la vie réelle, qui s’adresse à l’Église comme la maison de tous, et qui vise à encourager l’harmonie, la dignité et l’égalité au sein de l’Église catholique elle-même et dans la société.

#chiesaascoltaci est une campagne de récits personnels qui chaque semaine de l’année jubilaire de la Miséricorde présente un récit ou une cause que lancent non seulement les catholiques LGBTI, mais également leurs parents, familles et amis. Elle s’adresse à toute l’Église, car son but final est d’en faire une maison d’inclusion et d’acceptation pour tous.

Voici quelques sœurs et frères de Cammini di Speranza qui appellent « Église, écoutez-nous ».

L’idée centrale de la campagne est de redécouvrir les places publiques, non seulement les places physiques mais aussi les virtuelles qu’offrent les réseaux sociaux, comme des lieux où se rencontrer. Et cela à un moment où il semble que la logique des barricades et de l’opposition idéologique représente le seul moyen de se comporter ou de réagir. Dans cette année jubilaire de la Miséricorde, il paraît enfin possible qu’à la lumière de cette Miséricorde, chaque personne, chaque récit, chaque émotion trouve sa place avec avec une égale dignité, un égal respect et sans préjugés.

Le pape François nous invite à construire des ponts et nous sommes là pour répondre à cet appel. Nous voulons que nos pasteurs reconnaissent en nous, en nos vêtements, cette « odeur de brebis », une odeur qui les a plutôt fait fuir depuis tant d’années.

Chaque chapitre de cette campagne inclut une photo portrait par Simone Cerio, un photographe italien de renom, qui a offert son art pour donner un support visuel à chaque écrit: récit, cause, campagne.

Julia écrit au pape dans le premier chapitre de la campagne: « Pape François, Dieu de fait pas d’erreurs, mais pour de nombreux catholiques, ceux qui vivent leur homosexualité, sont comme une erreur objective. Pourtant, si je n’étais pas lesbienne, ma foi serait fade, car c’est mon homosexualité qui m’a amenée à entreprendre une quête spirituelle et à chercher à vivre en Christ. Oui, si je n’étais pas lesbienne, je n’aurais jamais craint le jugement et alors je n’aurais pas appris le respect de ce que nous ne savons pas. Si je n’étais pas lesbienne, je n’aurais pas connu l’amour, car c’est le Seigneur qui m’a envoyé la personne que j’aime. Pape François, à mon avis Dieu ne fait pas d’erreurs: c’est lui qui m’a créée ‘différente’ parce qu’il savait que ce serait pour moi le chemin du bonheur. Et il savait également que la diversité est la richesse de toute l’Église catholique, l’Église ‘universelle’ pour tous ».

La campagne sera active jusqu’à la fin de l’année jubilaire de la Miséricorde, sur Twitter et Facebook à travers les comptes de Cammini di Speranza sur ces réseaux sociaux.

* La Journée de la Famille, une événement organisé par quelques associations de la droite et de catholiques traditionalistes, qui a eu lieu le 30 janvier 2016 au Circo Massimo à Rome pour protester contre la loi de l’Union Civile qui était discutée dans le parlement italien à l’époque et qui est maintenant devenu loi.

Pour plus d’informations et pour des contacts concernant Cammini di Speranza:

Site web: www.camminidisperanza.org          Courriel:           info@camminidisperanza.org

Twitter:   Cdisperanza                                    Facebook: Cammini di Speranza

Mots dièse: #chiesaascoltaci #camminidisperanza

Porte-parole: Andrea Rubera (tél: +39 335 7510922)

CDSCammini di Speranza est une association de chrétiens, très divers par leur origine sociale, leur parcours, âge, orientation sexuelle et identité de genre; ils sont tous engagés dans l’accueil de toute personne intéressée par l’étude de questions concernant la foi et l’homosexualité, pour promouvoir le respect, la dignité et l’égalité des personnes LGBTI dans les Églises et dans la société.

Simone Cerio est né à Pescara en 1983. Il s’est spécialisé dans le photo-journalisme et les récits multimédia. Après avoir écrit de nombreux reportages dans plusieurs pays, il a complété en 2014 une mission en Afghanistan, en coopération avec Emergency ONG, qui a été exposée partout en Italie pour illustrer l’histoire du premier italien étudiant en médecine à terminer ses études dans une zone de guerre. Lauréat du Social Photo Fest de Pérouse en 2014 et de la catégorie ONG de Fotografica Etica du Festival Lodi. Simone contribue également à d’importantes revues nationales et internationales telles que Vanity Fair, Il Corriere della Sera, Donna Moderna, Gioia, Alibi, Rogue, His Life China, Russia Behind the Headlines, Shutr, Internazionale, D La Repubblica, Panorama. Pour d’autres informations voir www.simonecerio.com

4 thoughts on “#CHIESAASCOLTACI : “Trouvons un endroit où nous pourrons nous rencontrer pour mieux nous connaître”

  1. Pingback: #CHIESAASCOLTACI: “RISCOPRIAMO LA PIAZZA COME LUOGO DI INCONTRO E DI CONFRONTO” | Global Network of Rainbow Catholics

  2. Pingback: #CHIESAASCOLTACI : “Juntos encontremos um lugar onde possamos reunir-nos e conhecer-nos” | Global Network of Rainbow Catholics

  3. Pingback: #CHIESAASCOLTACI : “Juntos encontremos un lugar donde podamos reunirnos y conocernos” | Global Network of Rainbow Catholics

  4. Pingback: #CHIESAASCOLTACI : "Together let's find a place where we meet and get to know each other" | Global Network of Rainbow Catholics

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *