Histoire du GNRC

Chinese / English / Español / Française / German / Italiano / Portugues

Le Réseau Mondial des Catholiques Arc-en-ciel (GNRC) rassemble des groupes et leurs membres qui œuvrent pour la pastorale et la justice pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenre et intersexe (LGBTI) et leurs familles. Le Réseau agit pour l’inclusion, la dignité et l’égalité de cette communauté dans l’Église catholique romaine et dans la société. Notre foi nous appelle à remettre en question toutes les structures discriminatoires et à promouvoir l’égalité des personnes LGBTI. Le droit civil et le droit ecclésial devraient valoriser et protéger leurs droits humains, non pas les diminuer ou les nier.

Quand le Pape François a annoncé un synode mondial extraordinaire des évêques consacré à la famille, il a également motivé les catholiques LGBT et leurs familles à s’organiser au niveau mondial. Le GNRC a été lancé à Rome, Italie, le 3 octobre 2014 par un groupe de responsables parmi les catholiques LGBT et leurs alliés qui s’était rassemblé pour ‘Les Chemins de l’Amour’, un congrès théologique international sur les personnes LGBT et l’Église qui a été organisé par le Forum Européen des Groupes LGBT Chrétiens. Après la rencontre, un groupe de personnes de 11 pays différents s’est retrouvé pour une discussion et ils sont tombés d’accord pour travailler en vue d’établir un réseau officiel pour les personnes et les groupes engagés dans un travail similaire. Ces membres fondateurs étaient New Ways Ministry (USA), Grupo de Ação Pastoral da Diversidade (Brésil), PADIS (Chili), Wiara i Tecza (Pologne), Drachma (Malte), Westminster LGBT Pastoral Council (Royaume Uni), David & Jonathan (France), Ichthys (Espagne), ACGIL (Espagne/Catalogne), Nuova Proposta (Italie) et le Forum Européen des Groupes LGBT Chrétiens.

Au cours de l’année suivante, 2015, les organisateurs ont programmé une Assemblée fondatrice pour le GNRC et ils ont invité des participants du monde entier. Plus de 80 personnes de presque 30 nations ont assisté à cette Assemblée inaugurale, du 1er au 4 octobre 2015, à Rome, juste avant le début du Synode du Vatican sur la famille, où des questions LGBT devaient être discutées. Le groupe organisateur officiel était le Forum Européen qui avait également recueilli des fonds pour des bourses, mais le programme a été préparé comme un effort collectif par les groupes membres du GNRC.

Il y a eu beaucoup d’énergie et d’enthousiasme à cette première rencontre et on a discuté d’une multitude de besoins, d’espoirs, d’idées d’organisation et de nombreuses autres questions focalisées sur les moyens de se soutenir les uns les autres, tout en travaillant en vue d’une transformation de notre Église et de notre monde. Les membres de l’Assemblée ont élu un Comité directeur de 10 représentants du monde entier et de différentes catégories de diversité, pour planifier le développement de l’organisation, répondre aux événements de l’actualité et organiser une deuxième Assemblée, qui devait avoir lieu à l’automne de 2017.

Lors de l’Assemblée inaugurale du GNRC à Rome en octobre 2015, le Comité directeur nouvellement élu a été chargé de rédiger un document conceptuel, de rédiger une constitution pour l’organisation, de planifier l’enregistrement légal de l’organisation et d’organiser la prochaine Assemblée. Les membres élus du Comité directeur étaient Georgina Adhiambo (Afrique), Michael Brinkschröder (Europe), Francis DeBernardo (Amérique du Nord), Fernando Gonzalez (Amérique du Sud), Benjamin Oh (Asie), Tim Smyth (Océanie) avec Joseanne Peregin, Ruby Almeida, Eros Shaw et Chris Vella (représentants de la diversité).

Depuis décembre 2015, quelques unes des activités du Comité directeur du GNRC ont été:

  1. Révision du document conceptuel et de l’ordre de mission
  2. Rédaction d’autres documents organisationnels tels que la politique d’adhésion et le code de conduite des membres du Bureau
  3. Recherche du meilleur endroit pour l’incorporation comme organisation
  4. Planification de la prochaine Assemblée
  5. Recherche de fonds pour l’Assemblée, l’incorporation et d’autres projets
  6. Publication de plusieurs numéros d’une lettre d’information en anglais, espagnol, français, italien, portugais et chinois
  7. La diffusion de communiqués publiques pour répondre aux actualités LGBT catholiques
  8. Établissement de sous-comités et la recherche de nouveaux participants
  9. Organisation de consultations régionales avec des membres potentiels par Skype
  10. Rédaction des statuts et du règlement intérieur
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *