Des groupes catholiques LGBTIQ+ du monde entier rappellent au Vatican que « Ce que Dieu a rendu pur, toi, ne le dis pas souillé ! »

Les Réseau Mondial des Catholiques Arc-en-ciel répond à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et son « Responsum à un dubium au sujet de la bénédiction des unions de personnes du même sexe. »

English / Spanish / Italian / Portuguese / Chinese / French

16 mars 2021. Le Réseau mondial des catholiques arc-en-ciel (GNRC), un réseau de plus de quarante organisations soutenant les catholiques LGBTIQ à travers le monde, déclare: « Ce document est en effet un cri réactionnaire en réponse à l’air frais qui remplit l’Église depuis ces paroisses et communautés laïques du monde entier où les bénédictions pour les couples de même sexe sont déjà une réalité factuelle. Le document du Vatican publié aujourd’hui, appelé ‘Responsum de la Congrégation pour la doctrine de la foi à un dubium concernant la bénédiction des unions de personnes du même sexe’, utilise des arguments théologiques douteux pour rejeter les affirmations d’une Église vivante qui veut réformer les enseignements catholiques dépassés sur la sexualité. »

Michael Brinkschroeder, théologien catholique et membre des groupes allemands Homosexuelle und Kirche et QueerGottesdienst Munich, adhérents au GNRC, affirme: « De nombreux évêques allemands ont exprimé leur soutien aux cérémonies de bénédiction dans le passé et c’est une question pertinente de la conversation du Chemin synodal. Le président de la Conférence des évêques allemands a reçu l’argumentation comme une contribution à la conversation en cours, mais a également déclaré qu’elle nécessitait des arguments théologiques majeurs et plus profonds. » Les discussions spontanées qui ont surgi en Allemagne et ailleurs sur les cérémonies de bénédiction sont pour lui un signe que le peuple de Dieu est plus habilité que par le passé et réclame une véritable argumentation théologique qui ne soit pas basée sur de vieux préjugés et des autorités biaisées. « Nous ne pouvons pas considérer un argument sur la diversité sexuelle et de genre qui vient du Catéchisme catholique comme théologiquement justifié simplement parce qu’il y figure, d’autant plus qu’il existe de nombreuses études qui ont déjà démontré son manque de soutien biblique et scientifique », dit Brinkschroeder.

Mary E. Hunt, membre de la Commission théologique du GNRC et théologienne, précise que « les bénédictions pour les relations homosexuelles se produisent dans de nombreuses communautés catholiques avec des bienfaits notables. Il en va de même pour les mariages entre personnes du même sexe célébrés dans certaines communautés catholiques pour l’enrichissement mutuel de ceux qui se marient et de leurs témoins et amis. » Elle offre cette clarification parce que le document ignore le fait que cette réalité pastorale est déjà bien en place. Hunt continue : « Les plans et propositions pour de telles bénédictions sont depuis longtemps devenus une pratique pastorale de plus en plus courante, qui devient progressivement de plus en plus publique. Nous approuvons et soutenons ces efforts. »

Christopher Vella, coprésident du GNRC et un catholique dans un mariage homosexuel, a ajouté: « C’est triste d’obtenir ce genre de réponse du Vatican. Pour nous, on dirait que l’Église veut garder la tête dans le sable et rester complètement inconsciente du ‘vin nouveau’ des relations homosexuelles et de leur sacramentalité avec des termes tels que ‘péché’ et ‘contre le plan de Dieu’. » Il note l’impact émotionnel négatif que la déclaration du Vatican aura non seulement sur les catholiques LGBTIQ mais sur l’ensemble de la communauté catholique en temps de crise, quand un appel à l’accueil et non au rejet doit prévaloir. « Pourquoi l’Église continue-t-elle à utiliser des concepts et une terminologie dépassés tels que les ‘penchants homosexuels’? Pourquoi est-il toujours dans le déni de la réalité des personnes LGBTIQ et de leur place dans l’ordre diversifié de la nature de Dieu? », demande Vella.

Le GNRC espère et prie pour que l’Église atteigne son « Chemin de Damas », comme Saint Paul, et ouvre les yeux sur le grand mal que de telles déclarations causent. Puisse-t-elle, comme saint Pierre, comprendre que « Ce que Dieu a rendu pur, toi, ne le dis pas souillé ! » (Actes 10,15).

Plusieurs groupes membres du GNRC ont également publié leurs propres déclarations sur cette question, notamment à ce jour: DignityUSA (anglais), New Ways Ministry (anglais), Fortunate Families (anglais), Quest LGBTI (anglais) et Rede Nacional de Grupos Católicos LGBT (portugais) .

Global Network of Rainbow Catholics 2021

Website : www.rainbowcatholics.org      Courriel :          media@gnrcatholics.org

Twitter :  GNRCatholics   Instagram : gnrcatholics   Facebook : GlobalNetworkofRainbowCatholics

Le Réseau Mondial des Catholiques Arc-en-ciel (GNRC) rassemble des organisations et des individus qui travaillent pour la pastorale et la justice pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexuelles et queer (LGBTIQ+) et leurs familles. Nous travaillons pour l’affirmation, l’inclusion, la dignité et l’égalité de notre communauté arc-en-ciel dans l’Église catholique romaine et dans la société. La GNRC a été fondée à Rome en octobre 2015, et a ratifié et adopté sa constitution et son règlement intérieur à Munich-Dachau en décembre 2017. Le GNRC a été officiellement enregistré en Italie en tant qu’organisation internationale du tiers secteur le 17 décembre 2017.

This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *