Le pape s’excuse aux gays : “Il y a des gens que nous les chrétiens auraient pu défendre et nous ne l’avons pas fait”

GNRC Logo

27 juin 2016

Le pape s’excuse aux gays : “Il y a des gens que nous les chrétiens auraient pu défendre et nous ne l’avons pas fait”

 

Le Réseau Mondial des Catholiques Arc-en-ciel (GNRC) se félicite des récents propos que le pape François a tenus pendant son vol d’Arménie à Rome. Cette première déclaration personnelle à la communauté LGBTQI depuis la tuerie d’Orlando, apporte lumière et espoir non seulement pour nous mais pour nos familles. L’Église dans son ensemble avait demandé et attendu un message clair et direct, après les réactions immédiates de Mgr Lombardi, le porte-parole du Vatican, qui n’avaient pas désigné explicitement la fusillade d’Orlando comme homophobe ou comme un crime de haine.

Même si les mots étaient peu nombreux, leur contenu est puissant. Après trois ans, le pape amplifie sa phrase célèbre « Qui suis-je pour juger? » (2013) qui devient « Qui sommes-nous pour juger? », en étendant ainsi son message original d’une réflexion personnelle à un appel ouvert à l’Église entière. L’importance de cette déclaration ne doit pas être sous-estimée. Elle révèle sa vision pour la Communauté Catholique.

Dans cette Année de la Miséricorde, il dit aux catholiques qu’il faut non seulement de la réflexion sur l’homosexualité, mais également des expressions réelles d’humilité et de simplicité. Ces dernières doivent s’intégrer à une réponse complète aux demandes d’inclusion des catholiques LGBTQI. Lorsque le pape déclare « Je crois que l’Église devrait non seulement demander pardon à la personne gay qu’elle a offusquée », cela constitue un jalon historique. Le pape François rend visible l’impact profond sur les catholiques LGBTQI que pouvaient avoir l’enseignement traditionnel, les omissions de l’Église et toute autre pratique ou parole en provoquant souvent des actions nocives et violentes contre eux et leurs familles. Rien ne peut justifier une violence comme celle vue à Orlando. Mais nous le savons bien que des attitudes subtilement homophobes, tout comme le silence, l’exclusion explicite ou le fait d’obliger les gens à retourner au ‘placard’, ont tant de fois préparé le terrain pour la violence.

Pour le GNRC, l`appel du pape François à l`Eglise à « demander pardon » aux LGBTQI Catholiques est une excellente occasion pour nous tous nous de faire partie de la solution. Suite à cette iniciative, nous proposons comme étape concrete de créer et développer une commission officielle au Vatican pour formalizer cette discussion. « Nous connaissons les risques que prend le pape dans ce processus et nous le remercions du fond du cœur et nous l’encourageons à tenir bon dans ce chemin vers l’Inclusion et la Justice dans l’Église », a déclaré Fernando Gonzalez (Chili) du Comité Directeur du GNRC.

Nous apprécions profondément la manière qu’a le pape d’ouvrir son message au-delà des personnes LGBTQI. Les autres, comme les femmes pauvres et exploitées ou les enfants soumis au travail, qui vivent avec nous dans les marges de l’Église à cause de la discrimination et des limites des pratiques pastorales traditionnelles, attendent également notre inclusion et considération. François nous appelle nous aussi à leur demander pardon. Il nous montre de manière très pratique comment Amoris Laetitia représente une ligne directrice majeure pour toute l’Église. »

Comité Directeur du Réseau Mondial des Catholiques Arc-en-ciel (GNRC).

You can find the English version of this press release here.

Puede encontrar la versión en Español de este comunicado de prensa aquí.

È possibile trovare la versione in lengua Italiana di questa comunicato stampa qui.

Você pode encontrar a versão Portugues deste comunicado de imprensa aqui.

Site web: www.rainbowcatholics.org

Adresse électronique:   rainbowcatholicsassembly@gmail.com

Twitter:    GNRCatholics                    Facebook:            GlobalNetworkofRainbowCatholics

Le Réseau Mondial des Catholiques Arc-en-ciel (GNRC) rassemble des organisations et des individus qui œuvrent pour la pastorale et la justice pour les personnes lesbiennes, gays, trans, questionnantes et intersexes (LGBTQI) et pour leurs familles. Le Réseau défend l’inclusion, la dignité et l’égalité de cette communauté dans l’Église Catholique Romaine et dans la société. Le GNRC a été fondé en octobre 2015 à Rome, lors du colloque « Chemins de l’Amour », avec 80 participants de 30 pays. À l’heure actuelle, le GNRC représente 25 groupes de catholiques LGBTQI, leurs familles et leurs amis de tous les continents.

3 thoughts on “Le pape s’excuse aux gays : “Il y a des gens que nous les chrétiens auraient pu défendre et nous ne l’avons pas fait”

  1. Pingback: Pope`s apology to gays: “There are people we Christians could have defendend and we didn`t” | Global Network of Rainbow Catholics

  2. Pingback: Disculpa del Papa a la comunidad gay: “Hay personas que como Cristianos debimos haber defendido y no lo hicimos” | Global Network of Rainbow Catholics

  3. Pingback: Mea Culpa di Papa Francesco per i Gay: “Ci sono persone che noi Cristiani avrebbero potuto difesi e non abbiamo” | Global Network of Rainbow Catholics

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *