Chicago : Pré-conférences Régionales

Chinese / English / Español / French / Portugues

Problèmes des catholiques LGBT+ dans le monde

En raison de l’étendue géographique de nos groupes de membres et des différents fuseaux horaires concernés, ainsi que des défis techniques de communication et des contraintes d’horaire dans la vie active que beaucoup mènent, il a été difficile pour certaines de nos communautés catholiques LGBT+ de se connecter de manière régulière et pratique. Ainsi, avant l’Assemblée, chaque caucus a eu une journée pour discuter, partager et rendre compte des activités dans leur région et ensuite faire un retour au GNRC sur les réalités actuelles et les questions importantes de leur région.

Plus tard, après l’Assemblée, il y a eu une conférence internationale organisée avec DignityUSA qui a été une excellente occasion de présenter à un large public les luttes, les réalisations et les défis concernant chaque région. Nous tenons à remercier tous les membres du GNRC qui se sont portés volontaires et ont partagé leurs témoignages devant le public du GNRC et de DignityUSA.

Conférence conjointe DignityUSA/GNRC (de gauche à droite) : Amérique du Nord, Marianne Duddy-Burke (DignityUSA, USA) et Bob Shine (New Ways Ministry, USA) ; Afrique : Joanita Ssenfuka (FARUG, Ouganda) et Ryan Kollano (Upper Rift Minorite, Kenya) ; Asie Pacifique : Benjamin Oh (Acceptance Sydney, Australie) et Eva Callueng (Catholiques arc-en-ciel, Philippines) ; Amérique latine : Fernando González (Padis+, Chili) et Carlos Navarro (Red Arcoíris México, Mexique) ; Europe : Luca Galli (Cammini di Speranza, Italie) et Michael Brinkschröeder (HUK, Allemagne).

Ce bref résumé, basé sur les réunions de pré-conférence et la conférence conjointe, nous donne un aperçu de ce qui se passe dans chaque région :

  • Afrique : Vers la fin de notre Assemblée, nous avons été informés des terribles conséquences de l’homophobie dans les pays où l’homosexualité est encore poursuivie, avec un froid silence de l’Église. Alphonse Mihigo – de la République démocratique du Congo – nous a montré les terribles impacts et souffrances de la communauté LGBT et comment lui-même a dû faire face à des menaces continues en raison de son travail de défense des droits et de son travail pastoral.
  • Asie Pacifique : On a insisté sur l’importance d’exhorter l’Église institutionnelle à adopter une position anti-discriminatoire sans équivoque à l’égard des personnes LGBT+ et de revoir les enseignements dans les séminaires et écoles religieuses relatifs à nos problèmes. Leur clergé local est toujours très attaché aux enseignements officiels du Vatican, aussi une réponse à des documents tels que “Homme et femme, il les créa” est toujours un besoin urgent.
  • Europe : L’inclusion des femmes et de l’identité de genre au sens large est une tâche en cours. En même temps, ils font face à des situations politiques très différentes qui ont un impact sur les questions générales LGBT+ ainsi que sur les relations de leurs laïcs avec le clergé et de leur clergé avec le Vatican. Cependant leur expérience permet aux autres membres du GNRC de travailler en réseau et de partager des informations et des connaissances.
  • Amérique latine et Caraïbes : L’agenda est régi par les grandes questions politiques régionales. De puissants groupes conservateurs, en particulier les mouvements dits Anti Gender Ideology, tentent de faire reculer les avancées sur les droits civils des LGBT+ et les expressions de l’inclusion par l’Église. Pendant ce temps, les vagues migratoires à l’intérieur du continent ont diminué les conditions minimales de survie des groupes historiquement discriminés, dont les LGBT font partie.
  • Amérique du Nord : Même si on y trouve des communautés catholiques LGBT+ et des paroisses accueillantes parmi les plus anciennes du monde, il faut faire face au vieillissement des membres et savoir comment aborder les jeunes générations. Il est important de continuer à construire un pont entre les communautés LGBT+ et la hiérarchie, car les approches précédentes se perdent facilement lorsqu’un représentant amical de l’Église part à la retraite ou est déplacé.

Le désir de disposer de bonnes lignes de communication, et d’encourager les régions à être proactives dans ce processus, est une tâche continue que le GNRC offre à ses membres dans son espace. Le réseau continuera à sensibiliser la communauté catholique LGBT+ et les autres communautés aux nombreuses situations auxquelles nos frères et sœurs sont confrontés dans le monde entier.

This entry was posted in GNRC. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your e-mail address will not be published. Required fields are marked *