Chicago : Les Ateliers

Chinese / English / Español / French / Portugués

Les contributions et les résultats de la troisième Assemblée

Pendant deux jours, les représentants de nos membres se sont réunis dans cinq ateliers différents pour évaluer, discuter et proposer les lignes directrices du Réseau pour les trois prochaines années. Chaque groupe, composé de 7 à 8 personnes, a commencé par les salutations et les présentations, qui ont été suivies d’une prière initiale. Ensuite, le modérateur de l’atelier a brièvement évoqué les objectifs particuliers et le programme des deux jours. Nous remercions chaque modérateur pour sa motivation, son engagement et sa créativité pour mener chaque thème et pour rédiger les comptes-rendus qui ont été demandés après l’Assemblée.

Dans cette section, nous examinerons les résultats de chaque atelier en fonction des principales propositions qui contribueront à éclairer le programme stratégique du GNRC.

Mission (Modérateur : James Alison)

  • Maintenir les lignes de communication internes du GNRC ouvertes en dehors des Assemblées. L’avantage de connaître des gens du monde entier est que nous pouvons les approcher personnellement pour collaborer ou réfléchir ensemble. Le contact personnel par des rencontres physiques ou électroniques doit être développé. Disponibilité et mécanisme de consultation et/ou de collaboration en tant que collègues travaillant ensemble (pas en termes d'”experts”).
  • Représentation complète des LGBTIQ+. La forme de la vie des gays, lesbiennes et transsexuels est quelque chose que nous devons créer dans notre Réseau et partager à travers nos multiples plateformes GNRC. Ce n’est qu’alors que nous pourrons commencer à changer dans l’Église au sens large. C’est un besoin urgent. Nous avons discuté de la création de stratégies utiles qui permettraient de s’engager dans le soutien aux catholiques LGBTQI+.
  • Que le slogan ‘Fiers et prophétiques’ soit plus qu’une devise de l’Assemblée. Dans le christianisme, le sacré est le lieu où l’amour est vécu car il se trouve partout, parfois même à l’intérieur de l’Église institutionnelle, mais jamais là où règnent les codes de pureté. L’intérêt pour nous d’être courageux n’est pas de montrer la bêtise de leur lâcheté, mais de créer une situation où leur lâcheté n’a plus d’importance.

Visibilité (Modérateur : Eva Callueng)

  • L’importance de la visibilité du GNRC en tant que principale voix unifiée des catholiques arc-en-ciel. Notre Église travaille au niveau mondial mais est centralisée au Vatican, alors une voix unifiée est nécessaire au-delà des efforts de nos communautés locales auprès des laïcs et du clergé. Ensemble, nous sommes plus forts, surtout dans un contexte de collaboration. La Constitution et la naissance de notre groupe philippin, est un exemple de la façon dont le GNRC fonctionne comme un précédent pour les groupes catholiques LGBTI qui travaillent de façon clandestine ou qui hésitent à se réunir de manière régulière.
  • La façon dont nous présentons le GNRC doit montrer sa grande diversité. Notre diversité doit être visible à tout le monde, nous nous éloignons donc du point de vue blanc/gay/homme qui prévaut parmi les ONG LGBT+. Nous avons également la possibilité de partager nos différents charismes d’Église et nos contextes régionaux. Ces deux points nous aident à comprendre que nos communautés locales obéissent à une histoire et à un contexte local, mais il existe des outils spéciaux et de bonnes pratiques qui pourraient également être partagés et apportés.
  • L’histoire, l’expérience et les connaissances de notre groupe sont nos meilleurs atouts. Nous devons reconnaître les différentes approches du phénomène catholique LGBT et leur transcription/traduction en différentes langues pour améliorer l’accessibilité. Ensuite, les témoignages locaux peuvent permettre de reconnaître les problèmes communs et les situations spécifiques auxquels sont confrontés les LGBT+ catholiques. En attendant, nous devons faire face aux menaces auxquelles sont confrontés les groupes les plus expérimentés, avec leurs membres qui vieillissent, alors que les nouveaux groupes ont pléthore de jeunes.
  • La nécessité d’un plan média stratégique. Nous devons établir notre plan médiatique d’une manière plus stratégique en tenant compte de la netteté de notre cible (le Vatican, le clergé général, les laïcs et les autres LGBT+), du message et du contenu linguistique (préparer les positions et déclarations officielles avant d’éventuelles controverses et discussions), des outils (communiqués de presse, site web, réseaux sociaux, campagnes numériques, brochure) et d’un calendrier de mise en œuvre (le calendrier catholique annuel et les événements exceptionnels tels que les synodes et les lancements de documents du Vatican).

Sensibilisation (Modérateur : Robert Shine)

  • Le GNRC fonctionne de manière positive comme un front mondial pour contrer le front mondial de la hiérarchie. Cependant, le changement vient de la base dans un réseau démocratisé qui pratique la subsidiarité. La sensibilisation et le soutien de la base constituent donc un élément central de toute stratégie du GNRC. Une forte présence mondiale nécessite des groupes locaux, nationaux et régionaux forts. Dès à présent, le GNRC doit en apprendre davantage sur la base. Beaucoup estiment que l’on n’en sait pas assez. Mais le GNRC doit être une ressource clé renforçant les groupes membres.
  • Explorer la régionalisation nécessaire compte tenu des diverses opportunités / défis des différents contextes. Besoin d’une “direction intermédiaire” des organisateurs régionaux et nationaux pour (a) identifier les groupes catholiques existants, (b) les inviter à devenir membres du GNRC, (c) constituer une base de données de contacts, y compris les groupes œcuméniques / interconfessionnels / laïques, qui peuvent aider à trouver d’autres groupes, et (d) lancer et accompagner de nouveaux groupes. Le conseil d’administration devrait également envisager la possibilité d’organiser des assemblées régionales pour accroître l’engagement. La difficulté est que le GNRC est un engagement secondaire pour la plupart des gens. Les groupes membres pourraient-ils avoir une personne dédiée au soutien du GNRC ?
  • Élaborer des principes d’organisation. Plutôt que des stratégies et des tactiques universelles, les principes peuvent être adaptés à des contextes spécifiques. Les principes pourraient inclure : une communication respectueuse et humble, des témoignages personnels, une attention particulière aux invitations personnelles à collaborer, l’utilisation de matériel d’information développé par le GNRC, etc. La plupart des membres de notre groupe ont entendu parler du GNRC par le bouche-à-oreille ; cette approche personnalisée est difficile, mais c’est la principale façon de faire de la sensibilisation.
  • Identifier les avantages de l’adhésion, en plus d’articuler clairement la mission/vision d’une manière accessible. Proposer sur le site web un dossier contenant des informations promotionnelles auxquelles on pourrait se référer après des invitations individuelles. Ce matériel doit comprendre des vidéos et être disponible en plusieurs langues. Les avantages sont notamment d’être un réseau de partage des ressources qui permet un travail solidaire et un apprentissage réciproque.
  • Influencer la formation des prêtres, des séminaristes et des agents de la pastorale. Ces groupes sont souvent mal équipés sur les questions de genre et de sexualité, mais les possibilités d’engagement régulier avec les groupes membres pourraient faire d’eux des ressources et pourraient lancer/renforcer des groupes dans leur région.

Spiritualité (Modérateur : Argel Tuason)

  • L’importance du GNRC à travers son rôle prophétique. Le GNRC travaille au sein de l’Église en tant que catholiques fidèles (et non en tant que non-catholiques), permet une diversité de voix dans la conversation et doit écouter le Saint-Esprit. Cela nous appelle à être attentifs aux “signes des temps”. Le Réseau devrait œuvrer pour un changement théologique (plus précisément : repenser nos conceptions théologiques du genre en utilisant la psychologie, la sociologie, l’expérience vécue, l’histoire, etc.)
  • Les points forts du GNRC, y compris ses ressources internes et externes. Nous devons continuer à partager les informations entre nous : Spirituelle, liturgique, communautaire, sociale, théologique, etc. Nous devons également nous engager plus profondément dans le dialogue œcuménique. Certains d’entre nous le font déjà dans leurs petits groupes – nous pouvons partager ces informations au GNRC.
  • Nos espoirs pour le GNRC. Rechercher et mettre en œuvre les meilleures pratiques spirituelles et liturgiques. L’une de ces pratiques spirituelles est la forme contemplative de la prière appelée Méditation chrétienne. Une idée concrète proposée est une éventuelle collaboration du GNRC avec la Communauté mondiale pour la méditation chrétienne.
  • Nous devons être plus conscients du langage que nous utilisons. Pratiquer et inclure un langage non binaire dans les prières, les documents officiels, les réunions et les conversations personnelles. Il est indispensable d’encourager les autres à être plus inclusifs et à prendre conscience de la LGBTQ phobie, et pas seulement de l’homophobie.

Capacité (Modérateur : Michael Brinkschröder)

  • Aider les groupes membres à collecter des fonds. Ce soutien a été considéré comme crucial pour les nouvelles organisations locales qui doivent commencer par des demandes de subventions pour des projets. Cette bonne pratique devrait être institutionnalisée à l’avenir par le biais d’un horaire de bureau régulier pendant lequel le GNRC offrira de l’aide à la rédaction de demandes de subventions à ses groupes membres et proposera des conseils organisationnels et pratiques aux dirigeants des groupes membres.
  • Équipe de réponse rapide en matière de relations publiques. La déclaration du GNRC sur la dépénalisation doit être liée à un événement d’actualité ou à une campagne, sinon elle ne suscitera pas d’intérêt. Les déclarations du Vatican sont une bonne occasion pour le GNRC d’attirer l’attention des médias. Mais pour cela, nous avons besoin d’une équipe de réponse rapide qui puisse publier une déclaration en moins de 24 heures.
  • LBTQ – Formation des femmes au leadership. Ces formations au leadership sont nécessaires pour renforcer la position des femmes dans les groupes de catholiques arc-en-ciel à tous les niveaux, à commencer par les groupes locaux, nationaux et régionaux, ainsi que mondiaux. Les femmes lesbiennes ont souvent besoin d’une lesbienne de référence pour se sentir suffisamment à l’aise pour s’engager. Une pré-conférence des femmes avant la 4ème Assemblée serait également utile et pourrait être le couronnement des formations régionales. Un autre format pourrait être un programme de parrainage.
  • Bureau du GNRC à Rome. Cela devrait être une priorité pour le prochain conseil d’administration du GNRC. Cela permettrait à notre organisation de faire un plaidoyer pour la dépénalisation et la protection des droits de l’homme auprès des Dicastères et des ordres religieux internationaux, ainsi que de promouvoir des exemples de bonnes pratiques en matière de pastorale arc-en-ciel. Ce serait également un bon endroit pour organiser des conférences théologiques et travailler avec les ambassades des pays amis.
  • Administration financière. Le GNRC a besoin d’un système comptable clair. Dès que nous recevons plus d’une subvention, l’administration financière se complique et nécessite un système plus clair. Le GNRC peut avoir besoin d’acheter un logiciel. La Commission peut demander conseil à ses auditeurs internes ainsi qu’à d’autres conseillers qui ont mis en place des systèmes similaires. De plus, l’étendu du rôle du comptable italien doit être revue pour en tirer le meilleur parti.  
  • Plan stratégique. Le GNRC a besoin d’un plan stratégique global qui inclut tous les domaines d’objectifs (pas seulement la campagne de dépénalisation). Il convient de développer ce système de manière à assurer la participation de tous les groupes membres et de nos alliés.
This entry was posted in GNRC. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *